Les actualités Systematic

Systèmes d’information pour la transformation numérique

La thématique Systèmes d’information pour la Transformation numérique vise à répondre aux forts besoins d’évolution des systèmes d’information des entreprises et des administrations partenaires du Pôle Systematic Paris-Region.

La thématique Systèmes d’information pour la Transformation numérique vise à répondre aux forts besoins d’évolution des systèmes d’information des entreprises et des administrations partenaires du Pôle Systematic Paris-Region, à soutenir la croissance des fournisseurs de technologies et de solutions et à valoriser les recherches de la communauté académique du domaine. Elle s’inscrit pleinement dans le défi de la révolution numérique et de son impact sur l’ensemble des dimensions de l’entreprise et de la société en général.

Élaborée par un groupe de travail réunissant experts d’entreprises et de laboratoires, la proposition de feuille de route énonce pour la période 2015-2018 les thèmes qui seront privilégiés pour labelliser des projets de R&D collaborative et recruter de nouveaux membres.

 

SEPT AXES D'INNOVATION ET DE R&D

 

1) INTEGRATION DES DIMENSIONS SOCIO-ORGANISATIONNELLE ET OPERATIONNELLE

Plus qu’un réseau social d’entreprise (RSE) branché sur un ERP, l’ERP2.0 structure les échanges d’information, la co-construction et la co- décision (intelligence collective ). Le défi est autant technique qu’ergonomique pour bien intégrer les couches d’interaction utilisateur (réseau social, collaboratif) avec les couches opérationnelles (exécution des processus, y compris industriels).

 

2) RÉACTIVITÉ ET SUIVI TEMPS RÉEL DES PARTENAIRES ET CLIENTS

Les flux de production sont traités au plus proche de la réalité. Les échanges avec les clients et partenaires sont plus riches à chaque étape des processus (visualisation du traitement d’une commande, ajustements / personnalisations en temps réel, etc.) et la transparence des échanges entre partenaires est garantie. On parle de SMAC (Social, Mobile, Analytics, Cloud).

 

3) SÉMANTIQUE, COMPLÉTUDE ET QUALITÉ DES DONNÉES ET DE L’INFORMATION

Les données collectées et traitées sont complètes, suffisamment cohérentes, et les contradictions sont gérées. De nouvelles technologies et pratiques de modélisation, d’intégration, de gouvernance et de qualification de données sont développées.

 

4) VALORISATION DES DONNÉES ET DE L’INFORMATION

Le système de gestion des données met en place les conditions pour valoriser à la fois en interne et en externe les données disponibles, et en tirer l’information opérationnelle et la connaissance stratégique cruciales pour la compétitivité de l’organisation. L’intégralité du cycle de vie de la donnée est traité, en particulier les notions de séquestre et d’archivage sécurisé, de traçabilité et de marquage à valeur probante des données sensibles.

 

5) ARCHITECTURE POUR LE LONG TERME

Les systèmes d’information, notamment des acteurs publics, fonctionnent et évoluent sur le temps long. Des économies d’échelles significatives sont trouvées en mutualisant des ressources, et en favorisant le développement de composants et ressources réutilisables par tous (standards libres), et plus facilement maintenables – en limitant les développements spécifiques. La dette technique est maîtrisée.

 

6) ACTEURS PUBLICS : UNE VISION AU SERVICE DE L’UTILISATEUR DE BOUT EN BOUT

Des solutions centrées autour des utilisateurs – agents et usagers – et répondant à leurs besoins de bout en bout sont étudiées. Les concepts de sécurité et de protection de la vie privée sont présents par construction et la gestion et propagation dynamique des politiques associées est transparente pour les utilisateurs. La chaîne de responsabilité pour l’accès et l’utilisation des services ou données est lisible, traçable, adaptable aux réglementations en vigueur.

 

7) AGILITÉ MAÎTRISÉE

Les systèmes d’information sont flexibles et spécifiés de façon agile. Les utilisateurs ne sont pas limités dans l’emploi de matériels ou de logiciels insuffisants, et gèrent le continuum professionnel/personnel. Des architectures applicatives fortement distribuées, orientées micro-services, se développent, ainsi que des places de marché applicatives permettant de choisir instantanément, au meilleur coût, le service pertinent. De nouveaux moteurs d’intégration et d’orchestration font leur apparition.

 

LE GROUPE DE TRAVAIL SYSTÈMES D'INFORMATIONS

 


 

 

UN ÉCOSYSTEME DYNAMIQUE ET ÉQUILIBRÉ

Organisé conjointement par Systematic Paris-Region et le cabinet Will Strategy, un sondage réalisé en 2014 " Le système d'information comme champ d'innovation " auprès de 400 membres et contacts du Pôle Systematic a confirmé l'importance de la thématique. Les réponses reçues (PME et grands groupes, établissements de recherche, administrations) témoignent de l'intérêt de l'ensemble des membres, fournisseurs comme utilisateurs, et quel que soit leur secteur d'activité.

Pour plus d'information sur la nouvelle thématique SYSTÈMES D'INFORMATION

contactez Muriel SHAN SEI FAN : muriel.shanseifan@systematic-paris-region.org


TAGS:

Systèmes d'information ; transformation numérique ; GT ; SI