Actualité

La ministre des Armées à la rencontre du Pôle Systematic Paris-Region

Publié le 19 septembre 2017

Photo visite ministre Florence Plazy nano Innov

Le comité exécutif numérique du ministère des Armées, présidé par la ministre, madame Florence Parly, s’est rendu, mardi 19 septembre, sur le plateau scientifique et technologique de Paris-Saclay.

C’est dans une démarche d’inspiration et d’intégration que la ministre s’est rendue, dans le cadre d’une délocalisation inédite, à la Communauté d’agglomération Paris-Saclay, à la rencontre du Pôle Systematic Paris-Region, de l’IRT SystemX et du List.

« Les innovations civiles & militaires peuvent s’inspirer mutuellement. Notre outil de défense doit continuer d’intégrer le numérique », a-t-elle réagi.

Le président du Pôle Systematic, Jean-Luc Beylat, les représentants de l’IRT SystemX et du List, ont tour à tour présenté l’écosystème numérique qu’ils animent et rappelé que l’ambition commune du DIGIHALL était de « rassembler tous les acteurs sur un lieu unique, à travers une unité d’accompagnement, pour un rassemblement des forces ».

Les PME du Pôle présentées à la ministre des Armées

La ministre a par la suite eu l’occasion de découvrir différentes PME, sélectionnées pour leur domaine d’activité, en lien avec les thématiques propres à l’écosystème qu’il s’agisse de cybersecurité, de réalité augmentée ou encore de protection des e-mails. Ainsi, la startup Diota Soft qui développe des logiciels utilisés dans les chaînes de maintenance et dans le contrôle qualité de l’aéronautique, du ferroviaire ou de l’automobile a tenu à « remercier le Pôle Systematic, car une fois de plus l’écosystème nous permet de présenter nos activités à des personnalités importantes, ici à l’un des membres du gouvernement, madame la ministre des Armées ».

La ministre des Armées, Florence Parly, découvre les activités de l’entreprise Diota, au Pôle Systematic Paris-Region, mardi 19 septembre, à Palaiseau.

 

Également, Daniel Benabou, directeur général d’IDECSI, une entreprise qui développe une innovation majeure pour la protection des e-mails de dirigeants ou d’hommes-clés, a déclaré à l’issue de sa présentation qu’« à chaque fois que nous pouvons présenter nos activités c’est un gain, surtout s’il s’agit de personnalités imminentes comme madame la ministre ou de gens influents qui peuvent comprendre nos technologies et par la suite se les approprier ». « Le Pôle Systematic intervient sur trois piliers qui nous semblent déterminants pour les startup. Lorsqu’elles démarrent elles ont besoin de trois choses : des ressources, de moyens et d’expérience. »

Démonstration des solutions de réalité augmentée haut de gamme développées par l’entreprise Diota et présentées à la ministre des Armées, madame Florence Parly. A Palaiseau, mardi 19 septembre.

 

Enfin, la ministre des Armées s’est intéressée au logiciel développé par l’entreprise DATAIKU et nommé Data Science Studio qui permet entre autres de détecter en temps réel la fraude des transactions bancaires ou encore d’analyser les caractéristiques d’un tweet suspect. « Pour nous c’est intéressant car cela nous permet d’accéder à des gens auxquels on ne pourrait pas accéder par notre réseau classique ». Manifestement séduite par cette dernière présentation et le logiciel développé par DATAIKU, la ministre des Armées a conclu l’échange par une note ironique : « j’espère que nous utilisons déjà votre logiciel ».

L’un des fondateurs de la startup Dataiku, Rémi Meunier, présente le logiciel Data Science Studio, une plateforme qui permet, entre autres, d’analyser des tweets suspects et de les collecter pour identifier d’éventuels suspects. A Palaiseau, mardi 19 septembre.