Actualité

Systematic à l’honneur au Forum franco-coréen d’Innovation industrielle

Publié le 1 décembre 2017

Dans le cadre de la coopération économique avec la République de Corée, la France a accueilli, mardi 28 novembre, le 4e Forum franco-coréen d’Innovation industrielle.

Adressée aux entreprises et présentée conjointement par le ministère français de l’Economie et des Finances, le ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Energie de la République de Corée et organisée par la Direction générale des entreprises (DGE) et l’Office of Strategic R&D Planning (OSP), la 4ème édition du Forum d’Innovation industrielle franco-coréen a souligné le partenariat économique fort et régulier entre les deux pays.

Le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, la Secrétaire d’Etat, Delphine Gény-Stephann, le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Energie de la République de Corée, Un-gyu Paik, présidaient l’événement au ministère de l’Economie et des Finances, Paris XIIe.

Ce Forum dédié à l’innovation industrielle, a permis de valoriser les soutiens franco-coréen aux projets conjoints de R&D, notamment dans les secteurs de la technologie digitale, des technologies de l’information, de la communication (TIC) et de l’énergie.

« Notre partenariat avec la Corée du Sud est marqué par la forte croissance de nos échanges commerciaux. Ces échanges reposent principalement sur trois domaines : les produits chimiques et cosmétiques, les machines et l’aéronautique », a précisé la Secrétaire d’Etat, Delphine Gény-Stephann qui rappelait que « 10 milliards d’euros seront consacrés dès 2018 au soutien à l’innovation et en particulier à l’innovation de rupture ».

Durant la rencontre économique franco-coréenne, 6 projets de coopération ont ainsi été annoncés dans divers domaines liés à l’innovation, de même qu’ont été signés 2 protocoles d’accord de coopération technologique. Les projets sont portés par des entreprises et des centres de recherche des deux pays sur des secteurs d’avenir et des technologies de pointe comme le véhicule autonome, la santé numérique, la réalité virtuelle et augmentée, l’intelligence artificielle ou les systèmes embarqués.

Pour rappel, quelque 205 entreprises françaises sont aujourd’hui implantées en Corée du Sud.

Le Pôle de compétitivité Systematic Paris-Region à l’honneur

Des déclarations d’intention entre des entreprises françaises et coréennes à la pointe de l’innovation ont ainsi été signés lors de la séance d’ouverture, parmi lesquelles, Amotech et Sigfox dans le domaine de l’internet des objets et Wayties, Ilmile et Faar Industry dans le domaine automobile.

Membre du Pôle Systematic Paris-Region, Faar Industry est une industrie spécialisée dans le développement, la mise au point et la production de systèmes électroniques de contrôle embarqués dans les véhicules automobiles. A l’origine de cette opportunité de signature avec des partenaires Coréens, le Pôle Systematic Paris-Region a ainsi participé et joué pleinement son rôle en accompagnant la formalisation du consortium franco-coréen qui porte ce projet.

« Pour ce projet, je voudrais insister sur le fait qu’un pôle de compétitivité français dans le domaine du numérique, Systematic Paris-Region, a grandement aidé à la formalisation du consortium franco-coréen qui porte ce projet, ce qui montre toute l’importance des pôles de compétitivité comme acteurs essentiels dans nos territoires et vecteurs importants de la promotion de l’innovation en France et à l’international », déclarait Pascal Faure, Directeur général à la DGE, face aux représentants gouvernementaux des deux pays, lors des discours d’ouvertures du Forum.

Le Directeur général de Faar Industry (au centre) © Systematic Paris-Region

«La contribution de l’industrie à l’innovation est essentielle»

Le Directeur général à la DGE, Pascal Faure, a également rappelé les “bouleversements économiques et sociétaux” provoqués par la transformation numérique et les liens entretenus entre industrie et innovation, dans le cadre d’un partenariat économique visant à stimuler les entreprises et les start-ups innovantes en Corée comme en France.

« C’est parce que les enjeux de compétitivités et de différentiation sont similaires pour nos économies que nos industries ont su développer des liens extrêmement solides et tirer un bénéfice mutuel de leurs échanges en matière d’innovation. »  « Les entreprises, l’industrie, c’est 80% des dépenses de R&D du secteur privé. La contribution de l’industrie à l’innovation est tout à fait essentielle elle est source d’emplois, source de cohésion sociale, et l’industrie reste et restera une filière d’excellence à l’avenir. »

« La transformation numérique des entreprises françaises est aussi un facteur clé pour leur compétitivité et pour leur capacité à se préparer aux enjeux de demain. » « L’usage du numérique impacte les entreprises sur toute la chaîne de la valeur et conduit à des mutations profondes, dans les modes de production, dans les modèles d’affaires, dans les relations avec le client, cela crée de nouveaux métiers, cela valorise les données. »

Enfin, Les ministres ont dressé le bilan des projets industriels en cours entre les deux pays, en saluant les nombreuses réussites de cette coopération : projets financés par Bpifrance et son homologue coréen KIAT, et French Tech Séoul.

Le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, est revenu sur les similarités stratégiques et politiques franco-coréennes en termes de promotion et de valorisation de la recherche et de l’innovation.

« Nous sommes deux puissances industrielles de premier plan et partageons l’esprit d’innovation. Nous continuerons de promouvoir des coopérations industrielles entre les entreprises de nos deux pays et plus généralement nos échanges commerciaux, dans l’intérêt de la France et de la Corée du Sud », a déclaré Bruno Le Maire.

La prochaine édition du Forum franco-coréen de l’Innovation industrielle sera organisée en 2018 en Corée du Sud.

En vidéo, la cérémonie d’ouverture du Forum