Article

Champions du Pôle 2017 - 2018 : SensioLabs, l'allié des développeurs PHP

Publié le 27 octobre 2017

En obtenant le label Champions, la PME SensioLabs décroche une étoile de plus. Rencontre avec Grégory Pascal, co-fondateur de SensioLabs, éditeur français de logiciels Open Source & SaaS et leader des framework PHP pour les entreprises.

Félicitations pour votre labellisation Champions ! Comment avez-vous eu connaissance de notre label de compétitivité ?

Grégory Pascal : Nous avons découvert les activités du Pôle Systematic Paris-Region par le label Champions. Nous avions trouvé cette « compétition » dynamique. Dès notre entrée au Pôle en 2016, nous nous étions fixés comme objectif de concourir pour ce label.

Comment est né SensioLabs ?

Avec Fabien Potencier (co-fondateur de SensioLabs, ndlr) nous avons lancé en 1998 une première entreprise qui s’appelait Sensio. Une agence web qui s’est rapidement développée. Au sein de Sensio, entre 2005 et 2006, nous avons créé en interne un outil qui s’appelait SensioFramework pour optimiser nos développements. Fin 2006, nous nous sommes rendus compte que nous possédions un outil unique, fiable et nous avons décidé de le mettre à disposition en Open Source sous le nom de Symfony. Symfony a par la suite connu un succès planétaire puisque, 10 ans après, c’est le framework PHP le plus utilisé au monde ! En particulier par les entreprises et start-up les plus innovantes (Blablacar, Spotify, etc.) En 2012, au vu du succès de Symfony 2, nous avons décidé de scinder l’entreprise Sensio entre ExtrêmeSensio (devenu récemment Sensio Grey) pour la partie agence web et SensioLabs, la partie éditrice de Symfony et autres logiciels SaaS (software as a service, ndlr).

« Si on nous avait dit en 1998 : « vous allez créer une technologie Open Source qui supportera 10 ou 15% du Web mondial », on aurait ri ! »

Que représente le succès de Symfony ?

Il est conséquent. Il y a plus de 100 projets Open Source importants à travers le monde qui utilisent Symfony ou ses composants, comme Drupal, ezpublish, Laravel, Joomla, Magento, phpBB. 12 à 15 % du Web utilise Symfony ou les composants de Symfony directement ou indirectement. Ces projets Open Source sont à la base des grandes innovations actuelles du Web. Avec Symfony nous avons obtenu une notoriété mondiale. Nous avons lancé la version 2 de Symfony il y a 6 ans et nous venons de franchir le milliard de téléchargement. C’est faramineux !

Vous revendiquez une communauté de 500 000 développeurs, ne sont-ils pas plus nombreux ?

Ils sont bien plus nombreux. Si nous prenons les chiffres des visites sur le site de Symfony.com (18 millions de visites par an et près 5 millions de visiteurs uniques) on estime qu’il y a 700 000 développeurs réguliers de Symfony. Il y a près de 1 500 développeurs qui, chaque mois, ajoutent Symfony sur leur curriculum vitae sur Linkedin. La communauté des développeurs PHP c’est 7 millions de personnes dans le monde. Et tous les développeurs PHP ont au moins jeté un œil à Symfony.

Quelles sont les prochaines étapes ?

Nous avons lancé un produit autour de l’optimisation de la qualité du code : SensioLabsInsight. Également, la version 4 de Symfony va bientôt sortir (fin 2017, ndlr) et apportera de nombreuses innovations. Enfin, nous avons lancé Blackfire.io pour aider les développeurs dans la gestion de la performance de leur code.  BlackFire.io est déjà vendu pour plus de 80% à l’international.

Quels conseils donneriez-vous aux prochains Champions ?

Si on nous avait dit en 1998 : « vous allez créer une technologie Open Source qui va supporter 10 ou 15% du Web mondial », on aurait ri. Et c’est pourtant ce qui s’est produit. Notre atout c’est la durée et la diversification, avoir su faire du service, du conseil, de l’audit, des produits.

Pour devenir Champions, il faut un peu d’inconscience et beaucoup de résilience. « Le génie, c’est 1% d’inspiration 99% de transpiration », disait Thomas Edison. Le conseil, c’est qu’il n’y a pas de magie !

 

Découvrez les 5 Champions de l’innovation 2018:

Téléchargez le magazine Champions 2017/2018

Couverture magazine Champions 2017 - 2018

Télécharger le Mag Champions