Article

« L’approche de sécurité de la ville devient un projet global »

Publié le 30 mars 2018

Dans une interview accordée aux Dossiers de l’Ingénierie Territoriale, le président du Groupe Thématique Confiance Numérique & Sécurité, Thierry Winter, rappelle l’intérêt d’aligner la roadmap des technologies de sécurité avec les besoins des territoires intelligents. Entretien.

Réflexions d’experts, présentation de compétences privées nouvelles, recommandations opérationnelles transposables dans la réalité des collectivités et des entreprises,… Les publications LesDIT (Les Dossiers de l’Ingénierie Territoriale) consacrent un dossier Sécurité & Territoires et ont dans ce cadre interrogé le président du Groupe Thématique Confiance Numérique & Sécurité, Thierry Winter.

 ENTRETIEN

Thierry Winter, Président du Groupe Thématique Confiance Numérique & Sécurité du Pôle Systematic Paris-Region. © D.R.

Le Groupe Thématique « Confiance Numérique & Sécurité » du Pôle Systematic Paris-Region porte une vision dans laquelle sont traités globalement les enjeux de sécurité, qu’il s’agisse de menaces physiques ou de menaces numériques.

>> Découvrez le Groupe Thématique Confiance Numérique & Sécurité du Pôle Systematic Paris-Region

Sur le territoire du Pôle Systematic, le Groupe Thématique organise des réunions plénières sur des thèmes porteurs de la cyber sécurité. Elles rassemblent des acteurs des pouvoirs publics, des opérateurs de services, des industriels, des PME et des organismes de recherche.

Notre dernière plénière en date, organisée conjointement avec l’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, a porté sur « les technologies du numérique au service de la sécurité urbaine ». Les échanges ont ainsi débuté en montrant que la sécurité urbaine a été guidée à l’origine par les activités de police, et pas forcément avec une portée « d’intérêt global ».

Les technologies sont pourtant souvent disponibles, notamment pour la sécurité anti-terrorisme, la détection d’événements anormaux et pour gérer d’autres risques : électriques, eau, pollution, ou physiques comme les transports. Il semble en revanche que les mentalités n’ont pas encore intégré les risques liés à la cybersécurité. L’évolution des technologies et des architectures pose pourtant la question des risques inhérents à des systèmes et des services devenant « cyber-physiques » et de plus en plus hyper-connectés.

La vision globale doit s’imposer

L’apport des nouvelles technologies se traduit par une mise en œuvre croissante de la vidéo mobile sur le terrain, des drones de surveillance, de l’analyse d’images pour détecter des comportements suspects. De façon corollaire se pose la question de l’importance croissante des flux vidéo à traiter : multitude de caméras, transports, bâtiments publics etc. La technologie va immanquablement contribuer au besoin d’analyse intelligente de ces flux, impossibles à gérer par les seuls opérateurs.

>> Retrouvez les publications du GT Confiance Numérique & Sécurité

L’approche de sécurité de la ville devient un projet global, aligné sur une stratégie globale et sur l’interopérabilité des systèmes de surveillance : les caméras ne sont plus disposées de façon sporadique, des capteurs de sons sont intégrés etc. L’apparition des objets connectés intelligents est également vue comme un moyen conjoint d’amener davantage de sécurité dans les villes, par le biais par exemple de l’éclairage intelligent. La vision globale doit ainsi s’imposer, traitant d’autres aspects que les situations à risque. Les infrastructures numériques désormais à disposition vont favoriser l’interopérabilité sous-jacente qui est nécessaire, tout en prenant la mesure de leur aspect critique, du besoin de résilience et des risques cyber.

Le numérique permet d’utiliser moins de personnel et d’être plus efficace sur le terrain

Le coût de ces infrastructures, qui doivent gagner en rentabilité, est un point essentiel. Les politiques des villes doivent contenir le volet financier nécessaire à cette approche globale, tout en assurant les actions de sécurisation prioritaires. Dans cette optique, le numérique permet d’utiliser moins de personnel, de contribuer à l’aide à la décision et d’être plus efficace sur le terrain.

>> En savoir plus sur les rendez-vous CYGAL du GT Confiance Numérique & Sécurité. CYGAL : est l’acronyme de « CYber response to diGitAL world ».

Au final, ces sessions plénières organisées par le Groupe Thématique Confiance Numérique & Sécurité sont l’occasion d’échanges sur les besoins d’un secteur d’activité en matière de cybersécurité, sur les réponses offertes par des offres existantes ou sur les innovations en cours, au travers de keynotes, de tables rondes ou de présentations techniques. Elles favorisent le partage des besoins et des problématiques des collectivités territoriales d’une part, et des feuilles de route technologiques du Pôle Systematic qui répondent à ces enjeux d’autre part.

Pôle de compétitivité francilien :  Systematic Paris-Region, qui sommes-nous ?