Systematic

Roadmap GT Logiciel Libre

Vision stratégique

Le GTLL s’est fixé pour mission de développer durablement l’écosystème du logiciel libre en Île-de-France, à travers les axes d’action suivants :

  • Animer l’ensemble de l’écosystème du logiciel libre, en facilitant la mise en relation, le partage d’expériences, la communication et la convivialité entre les membres : annuaire, newsletter, rencontres, conférences (Open Source Innovation Spring, Paris Open Source Summit, meetups, rencontres d’affaires, etc.
  • Susciter et faire croître des projets innovants sur le logiciel libre, en aidant ses membres à faire émerger, structurer et financer des projets de R&D collaborative porteurs de retombées économiques en France (emploi, investissement, création d’entreprises, croissance…), autour des grands défis que sont l’after PC (cloud,  mobiles, tablettes, Internet des objets…), la qualité logicielle et le Big Data (voir plus bas la feuille de route technologique).
  • Aider à pérenniser et développer les industriels du logiciel libre, en leur apportant une assistance dans les domaines de la stratégie, du marketing, du recrutement, du financement, de l’accès au marché.
  • Faire progresser la réflexion sur les fondamentaux du logiciel libre en étant moteur du débat sur ses aspects techniques mais aussi économiques juridiques, sociétaux, etc., notamment en lien avec l’IRILL, le Paris Open Source Summit, le CNLL, etc. (ex. : Livrets bleus du Logiciel libre “Qualité logicielle”, “Modèles économiques”, “Étudiants”, etc.).

Le GTLL promeut ainsi le logiciel libre et ses acteurs, en étant un relais crédible et audible pour évoquer le logiciel libre auprès des entreprises, administrations, décideurs politiques, établissements susceptibles de former les futurs talents du logiciel libre, médias, etc.

 

Défis technologiques et feuille de route (depuis 2013)

L’after-PC : Internet des objets, cloud, mobilité et Web 3

  • Systèmes d’exploitation, middlewares et outils de développement pour objets communicants
  • Informatique ubiquitaire – technologies web, Internet des objets
  • Protocoles IoT et protocoles liés à la mobilité
  • OS, middlewares et outils de développement pour objets communicants
  • Cloud computing (IaaS, PaaS, SaaS, API Web, résilience…)

Le Big data : traitement intelligent et stockage massif

  • Stockage de données massives (nouveaux paradigmes de bases de données)
  • Paradigmes pour le traitement massif des informations : algorithmes d’apprentissage hybrides, MapReduce, techniques de clustering, algorithmes distribués sur les graphes, langages dédiés, etc.
  • Traitements parallèles ou en temps réel de grandes masses de données, accélérateurs de calcul  (cartes graphiques, etc.)
  • Open Data, et Linked Open Data (web sémantique)
  • Visualisation des données

La Qualité logicielle

  • Spécification, vérification, preuves de systèmes logiciels (sûreté et sécurité)
  • Analyse quantitative et qualitative (audit de qualité, traçabilité du code)
  • Analyse statique de programmes concurrents
  • Fiabilité des accélérateurs de calcul
  • Outillage pour bouchonner, intégrer et automatiser des composants hétérogènes
  • Agilité, Devops

Vous souhaitez télécharger la roadmap du GT Logiciel Libre ?

Les grand thèmes couverts par les projets actuels

Les projets actuellement financés et labellisés par le GT couvrent les grands thèmes suivants:

  • Outis de développement: Coclico, Couverture, Helios, Squale, Squash
  • Embarqué: RTEL4I, Couverture
  • Gestion de contenu: C2M, Scribo
  • Web 2.0: Codex, PWD
  • Sémantique: Scribo
  • Green-IT: Deskolo
  • P2P: Neopodd

Pour plus de détails, consulter la liste des projets.

Par ailleurs, le GT a labellisé en juillet 2009 cinq projets “Web 2.0″ dans le cadre de l’appel à projets “Web Innovant” lancé par le Secrétariat d’état à l’économie numérique. Ces projets, en cours d’instruction par la DGCIS, portent sur: l’exploitation (sous forme de mashups, par exemple) des données publiques, l’intégration de plateformes de SaaS, la gestion de contenus structurés, la collaboration “3.0″, et la gestion des formulaires administratifs.

[ARCHIVES DE LA ROADMAP]