Systematic

Infrastructures numériques

De 100 Go par jour en 1992 à 50 000 Go par seconde en 2017, la quantité de données produites et échangées bouleversent le marché informatique. Les infrastructures sans fil (wifi, bluetooth, 4G …) ou filaires (fibre optique, cuivre …), permettent la transmission de ces paquets d’informations avec des caractéristiques qui leurs sont propres en termes de débit, de distance de transmission ou de protocole utilisé. Outre ces avancées techniques, le Cloud Computing, c’est-à-dire l’accès à des ressources numériques par le biais de ces canaux, est en pleine expansion. En effet, de nombreuses entreprises jouent désormais la carte du nuage afin de réduire les coûts, gagner en agilité et déléguer la sécurité au fournisseur de service.

Les nouveaux usages impliquent la prise en compte de paramètres jusqu’à présent inexplorés.

Face à l’accroissement de la demande en débit, les nouveaux usages impliquent la prise en compte de paramètres jusqu’à présent inexplorés comme la qualité de service, la sécurisation ou encore la priorisation afin que l’échange soit optimal et sûr. A titre d’exemple, la télémédecine nécessite un transfert d’information prioritaire sur les autres ressources du réseau car la précision et la rapidité d’affichage d’une image est primordiale pour établir un diagnostic.

Aujourd’hui, les recherches se concentrent principalement sur la 5G et des paramètres liés à la qualité de service comme la vitesse, la couverture et la connectivité. Dans le monde, 4,5 milliards d’euros sont consacrés aux recherches et expérimentations sur la 5G. Quant à l’informatique en Cloud, il devrait atteindre entre 20 et 25% du marché informatique en 2020.

Chiffres clés infrastructure numérique