Article

[REPLAY] Le Pôle Systematic et la révolution de l'Open Source dans les entreprises, sur BFM Business

Publié le 16 janvier 2018

Stéfane Fermigier, président du Groupe Thématique Logiciel Libre de Systematic Paris-Region et Pierre Baudracco, président du comité de programme du Paris Open Source Summit 2017, étaient les invités de l’émission 01 Business Forum, consacrée à l’Open Source.

A l’occasion de l’émission 01 business Forum de la chaîne BFM Business, le président du Groupe Thématique Logiciel Libre du Pôle Systematic Paris-Region, Stéfane Fermigier, était l’invité d’un plateau consacré à l’Open Source dans les entreprises en France.

Le président du GTLL, Stéfane Fermigier, sur le plateau de BFM Business, le 10 janvier 2018. Capture d’écran.

« L’Open Source a-t-il atteint un point de bascule dans les entreprises en France ? »

L’angle adopté par l’émission -animée par le journaliste Frédéric Simottel- les témoignages et les regards croisés des différents intervenants, ont permis de mettre en évidence un premier constat unanime : l’Open Source est désormais un accélérateur reconnu de la croissance.

« La phase d’exploration de marchés en pointe sur l’adoption de l’Open Source en France est passée. Avec la transformation numérique de l’intégralité de l’économie, l’Open Source est désormais au cœur de ces transformations », soulignait durant l’émission, le président du GTLL, Stéfane Fermigier.

S’appuyant sur l’enquête 2017-2022 sur l’évolution du marché du logiciel libre, réalisée, entre autres, par PAC-CXP, le président du GTLL a également assuré que l’Open Source était à présent au cœur de l’innovation, « cette dernière grande enquête montre que l’innovation est probablement le point numéro un de l’adoption de l’Open Source par les entreprises ».

>> Restitution de l’étude 2017-2022 sur l’évolution du marché du logiciel libre : la France, championne d’Europe !Télécharger l'étude

« Le Logiciel Libre, l’Open Source, ce sont des mécanismes d’innovation collaborative, de partage de l’innovation, entre différents acteurs qu’on appelle des “coopétiteurs”, c’est-à-dire des personnes à la fois concurrentes mais qui s’associent et contribuent ensemble autour de projets. »

« L’Open Source c’est aussi des briques, que chacun peut adopter très librement, à condition d’avoir les compétences et cette liberté, cette simplicité de partage, peut expliquer l’accélération année après année du Libre », observait le président du GTLL de Systematic Paris-Region.

« On observe, depuis 2 ou 3 ans, que tous les grands opérateurs industriels, les plus importants, se mettent ensemble autour de projets Open Source pour développer des technologies qui sont ensuite partagés par tous les opérateurs, utilisés aussi bien par les petits que les plus gros. Donc il y a un enjeu stratégique et de souveraineté de maîtriser ces technologies », a-t-il poursuivi.

« Le Paris Open Source Summit 2017 a fait cohabiter technologie et marchés. »

Pierre Baudracco, le président du comité de programme du Paris Open Source Summit 2017 -l’événement européen majeur de l’Open Source organisé par le Pôle de compétitivité Systematic Paris-Region, opéré par Weyou Group et soutenu par la région Île-de-France- également sollicité par BFM Business, a livré son témoignage et confirmé l’aspect communautaire comme spécificité propre à l’Open Source : « Le partage c’est la meilleure façon d’innover », démontrait-il lors de l’émission.

« Au Paris Open Source Summit, l’un des points clés c’est que nous avons justement conservé cet aspect communautaire, de village, d’association, qui est très important. Nous sommes à plus de 50 ou 60 communautés autour de l’Open Source. Ces communautés ont donc côtoyé le monde professionnel, les entreprises. »

« Le Paris Open Source Summit a réussi à faire cohabiter ces deux mondes. Avant, nous étions entre experts, aujourd’hui la nouveauté, c’est que nous parlons aux marchés, au sens large ».

« Le fait de passer sur des sources mutualisées permet aussi un rééquilibrage de la relation clients/fournisseurs. C’est la fin du grand fournisseur qui impose tout. Aujourd’hui les clients ont plus le choix, les ressources sont partagées et se réunissent en pôles. »

Première solution recherchée dans les marchés

Ainsi, pour les nouvelles technologies, l’Open Source est progressivement devenue la première solution recherchée dans les marchés. Le directeur de la transformation, processus et système d’information du groupe Société Générale, Xavier Lofficial a quant à lui confirmé la tendance et livré la stratégie du groupe Société Générale :

« L’accélération est phénoménale, puissante. Notre stratégie Open Source à la Société Générale est vraiment basée à la fois sur l’utilisation de frameworks en interne mais aussi sur la restitution à des frameworks externes, donc une capacité à contribuer et à remettre dans les communautés ce qu’on a développé en interne. »

Un marché multiplié par 6 en 10 ans

Collectivement, sur le plateau de BFM Business, les invités ont constaté que l’Open Source représentait une tendance en forte croissance. Une tendance illustrée et confirmée à son tour par le président d’Alter Way et co-président du CNLL, Philippe Montarges :

« Le marché de l’Open Source pesait 1,5 milliard d’euros en 2008. 10 ans après nous sommes à plus de 6 milliards d’euros, en France uniquement. Et la France en volume représente 25% du marché européen lui même en forte croissance ».

 

Les invités du plateau de l’émission sur BFM Business :

Pour visionner le replay de l’émission :

Revivez l’événement Paris Open Source Summit 2017 : “Le Paris Open Source Summit 2017 affole les compteurs”.

A lire aussi, notre entretien avec le Secrétaire d’Etat chargé du Numérique : Mounir Mahjoubi : « Les valeurs de l’Open Source sont les miennes ».